sept.oct. S.Papiau //Amand

EXPOSITION DU 25 SEPTEMBRE AU 25 NOVEMBRE

SOPHIE PAPIAU

Sophie Papiau s'est d'abord plongée dans le monde
de la biologie avant d'entamer ses études artistiques.
Le corps et ses étrangetés sont donc naturellement devenus
ses sujets de prédilection.
Alliant techniques textiles, céramique ou encore dessin,
Sophie nous invite à promener notre regard dans l'univers
de l'infiniment petit, peuplé de vaisseaux et de cellules dentelées
sur des sculptures démesurées.
"Prodigieuses créatures", le titre de cette exposition,
est une découverte surprenante de nos mondes intimes !

P11509621

P1160092 copie

"À la fois unité biologique et lieu de l’identité, le corps nous représente l’autre autant omniprésent par son enveloppe
qu’insaisissable par son intérieur que je me plais à transcrire pour essayer de le confondre.
Inspiré par l’imagerie scientifique mon travail artistique s’est développé autour d’images du corps ; J’emprunte des vues anatomiques :
anciennes gravures, vues microscopiques, IRM qui offrent chacune leur propre perception du corps.
Le transfère de ces images sur des supports à usage quotidien; tels que torchons, serviettes, taies d’oreillers,
confronte l’empreinte d’un corps et sa propre empreinte génétique.
Le sujet apparaît alors comme l’observation d’une présence indicible qui s’incruste dans les motifs du tissu et les phagocyte."

AMAND

Amand est une peintre "engagée", abordant sans fard
des problématiques aussi sensibles que la crise des réfugiés,
le réchauffement climatique, la surpopulation...
Des inquiétudes prégnantes dans ces personnages,
mis en scène parfois en foule, parfois face à leur solitude.
Des scènes surréalistes et inspirées, où le travail de lumière
tantôt crue, tantôt filtrée, laisse entrevoir l'espoir des possibles.

 P7260764 hf copie
P7260739 hf copie
 
"Les artistes qui m'ont influencé sont Vlaminck, Daumier, Dore, Durer, Paula Rego,
Alice Neel, Robert Crumb, Bruegel, Hogarth et les expressionistes allemands : Otto Dix,
GeorgesGrosz et Max Beckmann, mes sources pour mon imagination viennent généralement des problématiques actuelles :
le féminisime, la crise des réfugiés, le réchauffement climatique, les villes en décomposition, surpeuplées et le renouveau. "